Des syndicats d’enseignants appellent à la nomination d’une personne compétente pour diriger le MENFP

Plusieurs organisations syndicales formant la Plateforme des Syndicats d’Enseignants du Nord-ouest (PSENO) appellent les nouvelles autorités du pays à faire choix d’une personne compétente, ayant une bonne connaissance du système éducatif et n’ayant jamais été soupçonnée dans des actes de corruption pour diriger le Ministère de l’Éducation nationale.

Dans une note conjointe, les responsables de ces organisations syndicales croient qu’il est « impératif pour tout pays de donner une place importante à l’éducation puisque l’éducation est la base de tout développement durable ».

Pour ces organisations, le prochain ministre de l’Éducation doit être « un professionnel de l’éducation, qualifié et compétent ayant de bonnes connaissances du système éducatif haïtien; être de bonnes vie et mœurs et n’avoir jamais été soupçonné ou impliqué de loin ou de près dans des scandales de corruption dans le pays ».

Par ailleurs, la Plateforme des Syndicats d’Enseignants du Nord-Ouest souhaite que le nouveau ministre soit connu pour sa « participation et son engagement dans les luttes pour le bon fonctionnement du système éducatif haïtien et pour l’amélioration de la condition de travail des agents éducatifs et des meilleures conditions d’apprentissage des élèves;

Outre le fait de jouir d’une grande notoriété dans le secteur éducatif haïtien pour ses prises de position pour le bon fonctionnement du système, le prochain ministre, selon cette plateforme syndicale doit être capable d’engager le dialogue social entre le MENFP et les syndicats d’enseignants autour des grandes priorités du secteur.

Samuel Celiné