Effervescence au Cap-Haïtien

Effervescence au Cap-Haïtien

À l’initiative de la Plateforme « Pitit Desalin », plusieurs milliers de citoyens ont gagné les rues de la ville du Cap-Haïtien, le mardi 30 août 2022, lors d’une grande manifestation anti gouvernementale visant à dénoncer la cherté de la vie, l’insécurité et l’indisponibilité des produits pétroliers sur le marché.

Occasion pour le leader de la plateforme politique « Pitit Desalin », Moise Jean Charles, de dénoncer une classe d’hommes et de femmes qui, selon lui, accaparent les richesses du pays au détriment des couches les plus défavorisées.

Face à cette situation d’exploitation à outrance, Moïse Jean Charles exige la démission du Premier ministre Ariel Henry qui, estime-t-il, n’a rien fait pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens haïtiens qui pataugent dans la misère.

L e système bancaire haïtien, a été aussi dans la ligne de mire de Moïse Jean Charles qui le présente comme un cancer pour le progrès social et l’ avancement économique du pays.

Ainsi harangués, les manifestants ont dressé des barricades enflammées sur tout le parcours pour exprimer leur indignation malgré la présence des agents de la PNH, présents pour garantir l’ordre et la sécurité publique.

Cet article est réalisé avec le support de Jean Sévère, journaliste correspondant de la Radio RFM au Cap-Haïtien