Élections à tout prix au pays d’Ariel Henry

Élections à tout prix au pays d’Ariel Henry

Le pouvoir d’Ariel Henry met le cap vers l’organisation d’élections cette année en Haïti, en dépit de la misère caractérisée par l’insécurité, l’inflation et la rareté du carburant qui résument ces derniers temps, le quotidien du citoyen haïtien.

Loin de se soucier d’un peuple qui vivote dans la crasse, Ariel Henry tente de démarrer la machine électorale en écrivant à des secteurs de la société, les invitant à désigner des représentants pour faire partie du Conseil Électoral Provisoire.

Parmi les secteurs conviés par le pouvoir, l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) a laissé fuiter le dossier en publiant sa lettre d’invitation sur les réseaux sociaux.

Dans cette correspondance signée par le chef de cabinet du Premier ministre Ariel Henry, Samuel Henry Saturne, il est demandé à ce regroupement de patrons de médias de proposer « une nouvelle personne » pour, éventuellement, faire partie du prochain organisme électoral.

Selon la correspondance, conformément à l’accord du 21 décembre 2022, une liste de 20 personnalités provenant de structures « représentatives » de la société haïtienne, sera soumise à l’appréciation du HCT qui aura à choisir 9 d’entre elles pour former le Conseil Électoral Provisoire.


Crédit photo: Le Temps