30% des employés de l’État haïtien sont des absentéistes, selon le Premier ministre Garry Conille

Le nouveau locataire de la primature annonce tout un train de mesures visant l’assainissement de l’administration publique.

Au terme d’une rencontre avec des autorités judiciaires, le jeudi 20 juin 2024, le Premier ministre Garry Conille dévoile sa volonté d’adopter des mesures visant à assainir l’administration publique, soulignant que 30% des employés de l’état perçoivent leurs salaires dans un total absentéisme.

« Nous prendrons des dispositions visant à épurer les payrolls et aussi l’assainissement des cartes de débit », annonce Garry Conille qui souligne que ces mesures peuvent porter les citoyens à faire un minimum de confiance aux autorités.
Ainsi, Garry Conille annonce sa volonté de mettre sur pied, de concert avec la société civile, une stratégie nationale de lutte contre la corruption.

Déjà, dans une circulaire en date du 17 juin 2024, il ordonne aux ministres de son gouvernement d’attendre son approbation pour tout voyage à l’étranger et de s’abstenir de faire de nouvelles nominations sans justification.

« Nous travaillons à ce que l’État haïtien soit au service du peuple haïtien », lance Garry Conille qui parle de la nécessité de mettre sur pied un État reflétant la fierté du peuple haïtien.

Dans le but d’harmoniser l’action gouvernementale, le gouvernement dirigé par le Premier ministre Garry Conille annonce l’organisation d’une retraite de deux jours, les vendredi 21 et samedi 22 juin 2024, dans un hôtel à Pétion-Ville.

Au terme de cette retraite, les ministres du gouvernement repartiront chacun avec une feuille de route pouvant les guider dans leurs actions.

Samuel Celiné