PNH ou bandits armés : qui contrôle réellement l’hôpital général

Au cours de la journée du mercredi 10 juillet 2024, des informations faisant croire à une rechute de l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti sous le contrôle des bandits armés quelques heures après la visite du Premier ministre, Garry Conille dans le plus grand centre hospitalier du pays.

Dans la soirée, plusieurs médias avaient démenti cette information, soulignant que la Police a encore le plein contrôle de l’espace.
Selon des sources combinées, les bandits avaient, effectivement, fait parler la poudre dans les parages de l’HUEH , profitant de l’absence d’un blindé de la Police qui y montait la garde.

Cependant, contrairement aux informations relayées, les bandits n’avaient pas pénétré dans l’enceinte de l’hôpital.

Jusqu’à 9 : 00, dans la matinée du jeudi 11 juillet, au moment de la rédaction de cet article, la Police avait le contrôle de l’hôpital , selon nos sources.

Samuel Celiné