Moisejeancharles 6920

CTPS: Quand Moïse Jean Charles se confond avec Haïti

Perçu comme un leader en manque d’alternatives, Moïse Jean Charles, a bien voulu faire échec aux mauvaises langues, en présentant, le dimanche 23 octobre 2022, sa proposition de transition : le Conseil de Transition du Peuple souverain.

Selon Moïse Jean Charles, le CTPS aura à sa tête, le Dr Eugénia Romain, comme présidente de la transition.

Cette initiative fait jaser les mauvaises langues, jusqu’au matin du jeudi 27 octobre 2022, lorsque l’intéressée a confirmé être détentrice d’un passeport canadien.

Une douche froide pour Moïse Jean Charles qui vient de proposer une personne de nationalité étrangère pour diriger le pays, alors qu’il s’était livré à une lutte sans merci contre Michel Martelly, soupçonné d’avoir dirigé le pays tout en possédant un passeport étranger.

Pour réparer son erreur, Moïse Jean Charles a convoqué la presse dans la même journée du jeudi 27 octobre pour annoncer la destitution de sa protégée et son remplacement, ipso facto, par Françoise Saint-Vil Villier.

Ainsi, celui qui critiquait les initiateurs de l’Accord Montana qui, avec une quarantaine de personnes réunies dans une chambre d’hôtel, avaient osé choisir les dirigeants du pays, vient de répéter les mêmes erreurs en décidant, sans aucune entente avec les autres acteurs, de qui dirigeront le pays.

Loin de s’arrêter là où des « élus » comme : Gérard Gourgue, Mécène Jean Louis, Fritz Alphonse Jean et Joseph Lambert ont patiné avec un titre de « président » virtuel, Moïse Jean Charles annonce qu’il se rendra en foule, au Parlement haïtien, la semaine prochaine, pour contraindre les parlementaires en hibernation, à ratifier son CTPS qu’il qualifie de « décret populaire ».

Samuel Celiné