Empêtré dans une présidence imaginaire, Fritz Alphonse Jean appelle la population à renverser Ariel Henry

Empêtré dans une présidence imaginaire, Fritz Alphonse Jean appelle la population à renverser Ariel Henry

Fritz Alphonse Jean, le président élu de l’accord de Montana, veut changer son fusil d’épaule.

Après 7 mois passés à patiner dans une présidence imaginaire à attendre le coup de sifflet du blanc pour mettre hors jeu l’adversaire Ariel Henry, Fritz Alphonse Jean sort de ses gonds et appelle le peuple à agir contre l’exécutif monocéphale d’Ariel Henry.

Appelé à se prononcer lors de sa participation à l’assemblé générale de l’Initiative Patriote Marien, le samedi 13 août 2022, le président symbolique s’est tourné vers le peuple haïtien qui, selon lui, doit se mobiliser pour renverser l’équipe gouvernementale du pouvoir. « Le pouvoir ça ne se donne pas, mais se prend », admet finalement l’économiste, qui veut prendre aujourd’hui un ton beaucoup plus guerrier après 7 mois passés à utiliser l’arme de la dialectique dans ses différentes interventions médiatiques.

Pour justifier sa démarche, l’ancien gouverneur de la Banque centrale met en exergue la situation d’insécurité et de misère que connait actuellement le pays sous les yeux passifs de la coalition (SDP, PHTK, FUSION et autres) qui dirige le pays depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021.

« Cette situation qui perdure depuis plus d’un an, met à nu l’incapacité de l’équipe gouvernementale qui ne souhaite que garder le pouvoir à tout prix », rappelle Fritz Alphonse Jean.

Face à cette situation de misère et au cynisme des hommes au pouvoir qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels, rien n’est plus urgente qu’une coalition des Haïtiens patriotes, estime Fritz Alphonse Jean, avant de souligner : « Nos pères fondateurs ne se sont pas sacrifiés pour que nous ayons une Haïti à l’image aussi dégradée ».