Le Parti “ Konstwi Lavi” d’Harrisson Ernest présente sa proposition de sortie de crise

Les propositions pour une sortie de crise fusent à travers le pays ces derniers temps.

Au premier rang, les acteurs politiques, jouant le rôle de pompiers pyromanes.

Dans ce valse de politiciens, le Parti Politique “ Konstwi Lavi” n’est pas du reste.

Le président de cette structure, Harrisson Ernest estime que toute recherche de solutions au problème du pays doit inclure les départements et la diaspora du pays.

Selon Harrisson Ernest, il est un impératif que ces acteurs prennent part aux discutions visant à sortir le pays de la crise. Pour lui, le pouvoir doit reconnaitre la force politique de ceux qui ont paralysé les activités dans les départements et les cède un peu de place dans les démarches de solution.

Sa formule est simple: “ Que chaque département choisisse un représentant pour former avec un représentant de la diaspora, le congrès national des représentants qui aura à initier des poutparlers avec les acteurs politiques dans le but de parvenir à désigner un président provisoir pour mener la barque national à côté d’Ariel Henry ou d’un autre Premier ministre”.

Se basant sur la conjoncture catractérisée par, la crise du carburant, l’insécurité, le dysfonctionnement des entreprises et la paralysie des activités scolaires, Harrisson Ernest estime nécessaire une telle initiative.

Souvent associé au chef de la coalition de gang, “G9 an fanmi e alye”, Jimmy Chérisier, Harrisson Ernest propose même que le “ gouverment parle” à ce gang armé prenant en otage le Terminal Varreux là où est stocké 70% de carburant importé dans le pays.

Samuel Celiné