Les cas de kidnapping augmentent considérablement en Haïti selon le CARDH

53 au mois d’avril, 118 au mois de mai et 155 au mois de juin 2022, les cas de kidnapping enregistrés sur le territoire haïtien augmentent de jour en jours.

Ces chiffres sont puisés dans le dernier bulletin trimestriel publié par le Centre d’Analyses et de Rechetches en Droits Humains (CARDH), pour la période allant d’avril à juin 2022.

Selon les données recueilles par le Centre d’Observation sur la Criminalité du CARDH, 36 citoyens étrangers font partie des victimes du kidnapping pendant ce trimestre contre 290 citoyens haïtiens. À cela, il faut ajouter 15 enlèvements collectifs comme ceux pratiqués sur les passagers des autobus à Martissant ou à la Croix-des-Bouquets.

Ainsi pendant cette période le pays a enregistré 326 cas de kidnapping soit une augmentation de 44.8% par rapport à la période allant de janvier à mars 2022 où le pays avait enregistré 225 cas.

En comparant les 326 cas enregistrés au deuxième trimestre de 2022 aux 242 connus pour ce même trimestre pour l’année 2021, on obtiendra une augmentation de 34.7% des cas de kidnapping en Haïti, dévoile le CARDH.

Pour mener leurs activités criminelles dans le pays, les bandits utilisent fort souvent des véhicules immatriculés Corps Diplomatique et même un véhicule du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti qu’ils détiennent.

C’est ce véhicule du BINUH que les malfrats ont utilisé pour assassiner le policier Lucson Misère à Pernier et c’est un véhicule Corps diplomatique immatriculé : CD :00414 qui a ouvert le feu sur une patrouille de Police à Bourdon le 8 juin dernier, blessant grièvement le policier Elgo Saint-Juste.

Ce policier de la 31e promotion allait rendre l’âme quelques jours plus tard à l’hôpital, rappelle le CARDH.