L’IGPNH va enquêter sur les cas de brutalité policière lors des dernières manifestations

L’IGPNH va enquêter sur les cas de brutalité policière lors des dernières manifestations

Une importante réunion de commandement de la Police Nationale d’Haïti, s’est tenue le vendredi 9 septembre 2022, en vue de dresser un état des lieux de la situation sécuritaire du pays et aussi évaluer les dispositifs de sécurité mis en place ces dernières semaines, a annoncé la PNH.

Des questions liées à la gestion des manifestations et la lutte contre les gangs armés ont été au centre des discutions conduites par le Directeur Général de la Police, Frantz Elbé.

Outre de nouvelles mesures visant à empêcher des troubles à l’ordre publique dans le pays, l’Inspection Général de la Police, s’est engagée à mener des investigations sur « tous les cas avérés en rapport aux incidents dans lesquels seraient impliqués des policiers lors des dernières manifestations ».

Selon des initiateurs, les derniers mouvements de protestations déclenchés contre le marché noir du carburant, l’insécurité, la cherté de la vie et l’accaparement du dollars par la bourgeoisie haïtienne, ont fait une vingtaine de victimes, dont 3 journalistes blessés, à travers le pays.

Malgré ces protestations, le gouvernement n’a rien annoncé jusqu’à présent en termes de mesures visant à enrayer la crise.