Ayiti Lékol H

Rentrée des classes ratée : Le MENFP en mode d’observateur

Le Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) dit intensifier des actions en vue du retour à l’école, dont la rentrée a été ratée le 3 octobre dernier en raison de la crise sociopolitique associée à l’insécurité qui sévit en Haïti.

Le numéro 1 du Ministère, Nesmy Manigat et le directeur général Meniol Jeune ont affirmé avoir organisé une récente réunion le lundi 24 octobre en cours avec les Directeurs départementaux, les Directeurs techniques d’enseignement et des Coordinateurs de pôle.

Rencontre qui a abouti à l’élaboration d’un document cadre pour la mobilisation de la communauté éducative autour des 4 millions d’enfants toujours éloignés des salles de classe depuis un mois.

Le MENFP dit “ ne peut que constater cette rentrée progressive et difficile dans ce contexte marqué par la violence et la peur” lit-on dans une note parue le mercredi 26 Octobre 2022.

Impuissant dans son attente, Le Ministère joue sur la conscience des politiques qui se battent pour le partage des avantages du pouvoir, en rappelant que “ l’école ne saurait attendre la fin des conflits politiques pour fonctionner” a précisé cette note.

Samuel Celiné