3 nouvelles personnalités politiques haïtiennes frappées de sanctions du Canada

Le gouvernement canadien a annoncé avoir adopté le samedi 19 novembre 2022, des sanctions contre l’actuel sénateur haïtien Rony Celestin, l’ancien sénateur du Sud, Richard Lénine Hervé Foucand et l’ancien président de la Chambre des député, Gary Bodeau.

Selon l’administration canadienne, ces hommes politiques haïtiens sont frappés conformément au règlement sur les mesures économiques spéciales visant Haïti, « en réponse à la conduite inacceptable de membres de l’élite politique haïtienne qui apportent un soutien financier et opérationnel illicite à des gangs armés ».

Dans un communiqué, le Canada dit avoir « des raisons de croire que ces personnes utilisent leur statut d’ancien ou d’actuel titulaire d’une charge publique pour protéger et permettre les activités illégales de gangs criminels armés, notamment par le blanchiment d’argent et d’autres actes de corruption ».

Ces mesures auront pour conséquence : l’interdiction de transactions pour les personnes visées et du coup, le gel de leurs avoirs au Canada, a précisé la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

Selon le gouvernement canadien d’autres personnalités haïtiennes suspectées d’être en lien avec les gangs armés se trouvent encore dans le viseur du Canada qui, par ces sanctions, espère mettre fin au flux de capitaux et d’armes illicites, affaiblir et à mettre hors d’état de nuire les gangs opérant en Haïti.

L’annonce de ce samedi porte à 5 le nombre de personnalités politiques haïtiennes touchées par les sanctions du Canada, après le président du Sénat Joseph Lambert et l’ancien président de cette Assemblée Youri Latortue, au début du mois de novembre.