Haiti Holds Funeral For Assassinated Presidente Jovenel Moise In Cap Haitien
Pallbearers in military attire salute next to a coffin holding the body of late Haitian President Jovenel Moise after he was shot dead at his home in Port-au-Prince earlier this month, in Cap-Haitien, July 23, 2021. REUTERS/Ricardo Arduengo

La police clôt son enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moise, 11 mois après les faits

L’enquête autour de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moise est terminée au niveau de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) et le dossier a été déjà transmis aux autorités judiciaires du pays pour les suites nécessaires.

C’est ce que révèle le porte-parole de l’institution policière, Gary Desrosiers lors d’une conférence de presse le mardi 28 juin 2022.

Plus d’une trentaine de personnes sont déférées devant l’instance concernée dans le cadre de cette affaire et une dizaine d’autres mises en cause, ont pris la fuite révèle Gary Desrosiers, informant que la police nationale est  à la poursuite de ces individus tant sur le plan national qu’international à travers INTERPOL.

Outres  ces personnes inculpées, l’inspecteur de police fait état  des éléments matériels confisqués dans le cadre de cette enquête  dont, des armes à feu, des munitions et une trentaine de véhicules.

Tous ces éléments ont été soumis  à la justice haïtienne qui, elle, se  chargera de la suite confie Gary Desrossiers.

Parallèlement à l’enquête de la Direction Centrale de la  Police Judiciaire, l’Inspection Générale de la PNH, a investigué sur le degré d’implication  de certains policiers  dans le meurtre du président.

Cette enquête a conduit à la révocation d’une trentaine de policiers et la  mise  en disponibilité de trois  autres  informe le porte-parole de l’institution.

Gary Desrosiers rappelle que l’institution policière est prête et disposée à intégrer une commission rogatoire  dans  le cadre du traitement du dossier au niveau de la justice.