Le cortège du Premier ministre Ariel Henry patine à Saint-Roc

Le cortège du Premier ministre Ariel Henry patine à Saint-Roc

Le cortège du Premier ministre Ariel Henry a créé un embouteillage monstre sur la route de Saint-Roc, dans la soirée du mardi 16 août 2022.

En effet, pour se rendre dans le département de la Grand’Anse où le Premier ministre est attendu ce mercredi pour inaugurer un “ pont provisoire” jeté sur la rivière Grand’ Anse, son cortège d’une quinzaine de véhicules tout-terrain, a dû bifurquer par Tara’s et Saint-Roc pour éviter la traversée de Martissant par peur des bandits qui y règnent, au nom de la complaisance du pouvoir en place.

Le cortège aurait bien pu traverser la route cahoteuse de Saint-Roc, si la pluie ne s’était pas invitée à la partie changeant la seule voie reliant Port-au-Prince au Sud du pays, en une véritable patinoire.

Manque d’expérience des chauffeurs ou manque de maintenance des véhicules, le cortège du chef de l’exécutif monocéphale s’était offert en spectacle, obligeant les véhicules venant dans le sens inverse à se garer pour laisser patiner les « chefs ».

Quant aux citoyens fatigués qui voulaient rentrer chez eux à Carrefour, il a fallu se casser la tête entre, faut-il respecter le principe et ne pas oser dépasser un cortège officiel ou cesser de faire la queue dans la longue file de véhicules bloqués par les « chefs », gazouillant dans la boue pour avoir fui leur responsabilité à la fois sur les plan infrastructurel (la route de Saint-Roc) et sécuritaire ( la route de Martissant) ?

Comme personne n’a osé dépasser ces hommes lourdement armés, on avance alors, selon la cadence des « chefs » qui, à chaque glissade, rappellent que les autorités du pays ont échoué sur tous les fronts.