Les policiers abandonnent le Commissariat de l’Estère pour cause d’insécurité

Des bandits armés du gang « Kokorat San Ras » qui opère à Lacroix Périsse à l’entrée sud de la ville des Gonaïves, ont semé la terreur dans la journée du mercredi 22 Février 2023, dans la Commune de l’Estère, obligeant les policiers affectés au Commissariat de cette commune à plier bagages.

Selon des sources de la zone, depuis dans la matinée des individus armés du gang « Kokorat San Ras » ont lancé un assaut sur la ville de l’Estère en tirant dans toutes les directions pour chasser les habitants.

En infériorité numérique et mal équipés par rapport aux bandits, les policiers qui y sont affectés ont, sans succès, appelé en renfort la hiérarchie qui ne se faisait aucun souci de leur situation, souligne des sources concordantes.

Menacés par les bandits et abandonné par une hiérarchie de plus en plus insouciante face aux sorts des agents, les policiers ont vite résolu de fermer ses portes du Commissariat avant de prendre la fuite en direction de la commune de Saint-Marc avec les matériels de travail dont les véhicules.

Depuis l’assassinat de 6 policiers abandonnés par la hiérarchie à Liancourt, le 25 janvier dernier, la désertion reste la dernière option des policiers qui comprennent que la peau est la première Patrie face au mutisme du Haut Commandement qui les abandonnent sur le terrain face à des bandits surarmés.

Cette stratégie a déjà marché dans la vallée de l’Artibonite où les Commissariats de Petite-Rivière, de Liancourt, de Verrettes et l’Estère sont désormais orphelins de policiers qui ne se sentent pas en sécurité.

Samuel Celiné