Qui sont les autres personnes tuées à Cité Doudoune?

Qui sont les autres personnes tuées à Cité Doudoune?

Dans la matinée du samedi 20 août 2022, les bandits du gang des « 400 Mowozo » opérant à la Croix-des-Bouquets, ont commis l’irréparable a abattant dans la zone dénommée Cité Doudoune, environ 6 citoyens qui vaquaient paisiblement à leurs activités, selon les chiffres communiqués à Radio graphie par une source policière au niveau du commissariat de la Croix-des-Bouquets.

Non satisfaits de les avoir abattus, les bandits ont incendié le véhicule dans lequel circulaient 3 des victimes, calcinant ainsi leurs corps meurtris sous des balles.
Dans ce massacre, la famille Désenclos, grâce à ce qui restait du véhicule, a pu tant bien que mal, identifier pour siens les corps de ses trois membres tués et carbonisés.

Pour les autres victimes c’était le flou total autour de leur identité.

Contactée par Radio graphie, une source policière révèle que, hormis les 3 membres de la famille Désenclos, une seule des victimes, était en possession d’une pièce d’identité.
Il s’appelle, selon la Police, Examil Oximile.

Cependant le lundi 22 août 2022, la Fondation « Je Klere », dans un communiqué, a dévoilé l’identité des 2 autres personnes tuées dans ce drame, si l’on tient compte des 6 victimes avancées par la Police.
Il s’agit du pasteur Josué Jean Pierre qui était en compagnie d’une autre personne identifiée comme « frère Osny ».

Selon la FJKL, ces deux citoyens empruntaient la voie d’accès à la Cité Doudoune, à bord d’une motocyclette au moment où ils ont été exécutés par les bandits armés.
Le communiqué de la FJKL fait aussi mention de 2 autres personnes tuées dans une camionnette. On ignore encore leur identité.

L’organisation de défense des droits humains, confirme que les bandits ont agi ainsi après une tentative de kidnapping échouée sur les 3 membres de la famille Désenclos.