Manifestation à Saint-Marc contre l'insécurité

Manifestation à Saint-Marc contre l’insécurité

Plusieurs milliers de citoyens ont manifesté le jeudi 14 juillet 2022 dans la ville de Saint-Marc, pour exprimer leur raz-le-bol face à l’insécurité qui prévaut sur la route nationale numéro 1, notamment dans la zone de Canaan.

“Gran Nò a pap fèmen”, voilà l’essentiel du message des manifestants qui, arborant des pancartes et des bandroles, invitent le gouvernement dirigé par Ariel Henry à sortir de son mutisme face aux actions des gangs armés.

La manifestion du jour, porte la signature de l’Association des Entrepreneurs de Saint-Marc.

Le secretaire général de cette structure, Jocelin Ulysse, également propriétaire d’une station de radio à Saint-Marc, souligne que cette manifestation qui a  parcouru plusieurs rues de la cité Nissage Saget, pour dire “ non à l’insécurité” n’est qu’un avertissement aux autorités qui se montrent de plus en plus insensibles face aux problèmes de la société.

Jocelin Ulysse dévoile que les entrepreneurs sont fatigués de verser des rançons aux gangs armés et des pots-de-vin a des policiers qui s’amusent à racketter les entrepreneurs pour traverser les camions de marchandises.

Une situation qui révolte aussi Pierre Robert Auguste, le président de l’Association des Entrepreneurs de l’Artibonite.

Il souligne que ces entrepreneurs fatigués sous le poids de l’insécurité, s’apprêtent déjà à lancer un vaste mouvement de mobilisation dans le grand N8ord pour renverser la vapeur, voire le gouvernement s’il continue à faire preuve de nonchalance face à l’insécurité.

D’autres structures organisées de la société civile au niveau du département de l’Artibonite, ont répondu à l’invitation de l’Association des Entrepreneurs de Saint-Marc.

Depuis les États-Unis, l’association “Dyaspora Sen Mak Konekte”, regroupant des citoyens originaires de Saint-Marc éparpillés dans divers pays, se sent consernée par la situation d’insécurité qui impacte désormais la vie des habitants du grand Nord du pays.

Le coordonnateur général de cette structure Saintelmy Félix, rappelle que l’insécurité est un véritable fardeau pour les entrepreneurs et commerçants haïtiens qui peinaient déjà à trouver le dollar pour mener leurs activités.

Pour lui, face au comportement de l’exécutif monocéphale d’Ariel Henry, les citoyens doivent amplifier pareilles initiatives à travers le pays.

De ce fait, le porte-parole de l’association, Dupiton Marc-Carl, souligne que “ Dyaspora Senmak Konekte” supporte à 100% de tels mouvements.