Ariel Henry, une énorme perte de temps

Ariel Henry, une énorme perte de temps

Confortable dans la situation actuelle, Ariel Henry fait du surplace.

La commission créée par le chef de l’exécutif bicéphale, Ariel Henry pour jouer le rôle d’intermédiaire entre son gouvernement et les autres acteurs de la société, n’est qu’une perte de temps crache l’ancien sénateur de l’Artibonite Youri Latortue.

Intervenant à l’espace « L’ Interview du jour » sur RFM, l’ancien sénateur de l’Artibonite dévoile que lors de la rencontre entre le Premier ministre Ariel Henry et des représentants de l’Accord de Montana, il a été convenu que « toute éventuelle rencontre entre les deux groupes pour trouver une solution haïtienne à la crise, aurait lieu sans aucun intermédiaire, sinon des observateurs nationaux et internationaux ».

Youri Latortue se dit étonner devant «  la marche en retrait » du Premier ministre qui fait passer le temps en créant une commission qui aura à discuter avec une autre commission, dresser des rapports et les soumettre aux protagonistes qui, pourtant, avaient déjà l’habitude de discuter.

Une vraie stratégie visant à tuer le temps, selon Youri Latortue qui rappelle que le chef du gouvernement a de grands intérets à adopter cette stratégie.

S’accrocher au pouvoir à tout prix

Aujourd’hui, le Premier ministre Ariel Henry est un colis encombrant, lance Youri Latortue soulignant que le gouvernement dirigé par ce dernier est de mèche avec les gangs armés qui terrorisent la population et du coup, n’a aucun intérêt à combattre l’insécurité.

« Le gouvernement actuel, n’a ni la capacité, ni la volonté de combattre les gangs, puisque tant que dure l’insécurité dans le pays, tant il aura des prétextes pour ne pas organiser des élections et s’accrocher au pouvoir », rappelle Youri Latortue qui veut pour preuve, le fait que certains groupes politiques commencent déjà à crier « Ariel 2024 ».

En s’attachant ainsi au pouvoir, Ariel Henry, n’a qu’un objectif : organiser des élections afin de pouvoir magouiller et passer le pouvoir à quelqu’un de son clan politique qui puisse le protéger pour ne pas répondre aux questions de la justice, sur les accusations portées contre lui dans le dossier de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021.

De connivence avec des gangs armés

Pour parvenir à cette fin, le gouvernement met en exergue le climat d’insécurité qui sévit dans le pays, dévoile Youri Latortue.

Pour Youri Latortue, les réunions du CSPN et les multiples annonces du gouvernement sur les éventuelles décisions prises pour mater les gangs armés, ne sont que des « faux mouvements ».

Youri Latortue veut pour preuve le fait que le budget de la Police est revu à la baisse dans un contexte d’insécurité.

« Toute autorité qui se respecte, aurait pensé à doter la Police d’un budget spécial dans un tel contexte », soutient Youri Latortue qui se moque de l’annonce d’achat de matériels claironnée par le gouvernement.