Assassinat du président Jovenel Moïse : Le président colombien présente ses excuses au peuple haïtien

Assassinat du président Jovenel Moïse : Le président colombien présente ses excuses au peuple haïtien

À travers un message publié sur son compte twitter le mercredi 21 septembre 2022, le président de la Colombie Gustavo Pétro a demandé pardon au peuple haïtien pour l’implication de mercenaires de nationalité colombienne dans l’assassinat de l’ancien président haïtien, Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.

« Aujourd’hui, j’ai présenté mes excuses à Haïti pour l’assassinat de son président par des mercenaires colombiens » a tweeté le président de la Colombie, lors de sa participation au 77e Assemblée de l’ONU.

C’est la première fois que la Colombie a admis que les mercenaires de ce pays, emprisonnés en Haïti au lendemain des faits, avaient réellement pris part a cet assassinat.

3 mercenaires colombiens ont été tués en Haïti au lendemain de l’assassinat du président Jovenel Moïse, 18 autres sont incarcérés en Haïti et un dernier Mario Anyonio Palacios Palacios est emprisonné aux États-Unis d’Amérique en attendant un procès qui tarde à venir.

En Haïti, pas moins de 5 juges ont été déjà désignés pour instruire le dossier de l’assassinat du président défunt.

Ils ont dû tous, se déporter du dossier pour manque de moyens mis à leur disposition dans le pays dirigé par le Premier ministre Ariel Henry qui, lui-même est indexé dans le rapport de la Police judiciaire haïtienne comme un complice dans l’assassinat du président qui l’avait choisi.