La PNH sur le pied de guerre contre « toute menace à la sécurité publique »

Dans une note de rappel, la Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti enjoint les Directeurs centraux, Directeur de l’Administration pénitentiaire, Coordonnateur du Palais national, Directeurs départementaux, Commandants du SWAT et de l’UTAG à prendre des dispositions pour que leurs effectifs soient présents à leur poste respectif pour la période allant du 1er au 9 février 2024.

Le souci est qu’ils puissent répondre, « dans les limites de la loi », à toute menace contre la sécurité publique.

Selon la note signée par le Directeur général de la Police, Frantz Elbé, les agents du CIMO sont attendus dans les points de rassemblement de la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour garantir le « bon ordre public » et le garantir au besoin.

Samuel Celiné