Quand le ministre de la Justice Bertho Dorcé se confond avec la Justice haïtienne

Dans une note en date du mercredi 3 août 2022, le Ministère de la Justice et de la Siécurité Publique, dit constater avec stupéfaction, la prolifération, ces derniers jours, des commentaires “ infondés, malencontreux et désobligeants d’un certain laboratoire toxique”, relayés par les réseaux sociaux, à l’encontre des autorités publiques du pays en général et du ministre de la Justice, Bertho Dorcé en particulier.
Selon le Ministère de la Justice, ces attaques en cascade viennent à un moment où le ministre s’engage dans une lutte sans merci contre la criminalité et au profit du système judiciaire.
Pour ces autorités, les critiques sont l’oeuvre de ceux qui sont affectés par les récentes décisions du ministre. Ils rappellent que de telles allégations contre le ministre, ne tendent qu’à sallir “ l’image de la Justice haïtienne et contribuent au non-respect de la loi, de la vie et de la liberté des citoyens”, confonfant le ministre avec la Justice.
Fort de ce constat, le Ministère de la Justice, invite les citoyens à ne pas se laisser berner par “ ces maîtres en destabilsation et en désinformation”.
Le rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ),sur le dossier de la cargaison d’armes et de minutions saisies à Port-de-Paix, le 1er juillet dernier, dévoile que la cargaison était destinée à une autorité de Port-au-Prince.
Après l’arrestation du conseiller du ministre Bertho Dorcé, Robinson Pierre Louis, le média en ligne Métronome avait révélé, à travers un tweet, que le ministre de la Justice Bertho Dorcé, serait en difficulté devant l’ardeur de la communauté internationale qui aurait exigé qu’il soit renvoyé du gouvernement d’Ariel Henry.

Samuel Celiné