18 armes de guerres, 4 pistolets, 14 000 cartouches et 140 chargeurs, la moisson est grande à l’Église Épiscopale d’Haïti

18 armes de guerres, 4 pistolets, 14 000 cartouches et 140 chargeurs, la moisson est grande à l’Église Épiscopale d’Haïti

Une fouille menée conjointement  par des agents de  la Direction Centrale de la police Judiciaire (DCPJ) et de la Brigade de Lutte Contre le Trafic des Stupéfiants(BLTS) au niveau du Caribean Port Service( CPS), dans l’après midi du mercredi 13 juillet 2022, a conduit à la saisie de 18 armes de guerre, 14 000 cartouches, 140 chargeurs et 50 000 faux dollars américains.

Ces armes et munitions dissimulées dans l’un des 3 containeurs suspects, ont été expédiés des Etats Unis par un certain Remy Lindor à l’ordre de Gina J.L Rolls.

Le  commissaire du gouvernement prés le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Maître Jacques Lafontant révèle  que ces conteneurs ont été destinés à l’Église Épiscopale d’Haïti, en fonction du manifeste.

Ce n’est pas  la première fois que  la nommée Gina J.L Rolls a été désignée pour recevoir des colis venus de l’extérieur au nom de de l’Église Épiscopale d’Haïti, laisse entendre le chef de la poursuite qui rassure que toutes  personnes impliquées dans cette affaire seront poursuivies et jugées avec   la dernière rigueur  par la justice haïtienne.

Depuis ces découvertes, l’Église Épiscopale se bat comme un diable dans un bénitier pour montrer patte blanche.

À la mi journée du jeudi 14 juillet, l’Église Épiscopale d’Haïti a fait sortir une note pour nier son implication dans un tel trafic en dénonçant ce qu’elle appelle les rumeurs infondées l’associant à l’importation d’armes illégales dans le pays.

Après la publication des documents compromettant, prouvant que cette Église était belle et bien la destinataire des armes et munitions saisies, le responsable de cette Église, Monseigneur Ogé Beauvoir, enfile son costume de Ponce Pilate, rétracte et appelle la justice à faire lumière sur le dossier.

Entre- temps , François Sanom qui était venu récupérer ces objets est sous les verrous, il se trouve actuellement   à la Direction  Centrale de la Police Judiciaire pour répondre aux questions des enquêteurs.

Les autorités judiciaires haïtiennes, ont annoncé dans l’après-midi du jeudi que les fouilles seront poursuivies les jours suivants dans les 2 autres conteneurs suspects.

Radio graphie